Les questions les plus fréquentes à propos des chauffe-eau solaires.

  • Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?
  • Que coûte un chauffe-eau solaire ?
  • Un chauffe-eau solaire entre-t-il en compte pour le calcul des performances énergétiques (PEB)?
  • Le soleil produit-il suffisamment de lumière en Belgique ?
  • Le système fournit-il aussi de l'eau chaude par temps nuageux ?
  • Quelle est la différence entre les capteurs solaires et les cellules photovoltaïques ?
  • Comment pose-t-on un capteur solaire ?
  • Combien de capteurs solaires dois-je installer ?
  • Ai-je besoin d'un permis d'urbanisme ?
  • Puis-je combiner un chauffe-eau solaire avec une installation d'eau chaude sanitaire existante ?
  • L'énergie solaire thermique est-elle une alternative valable pour le chauffage au gaz, au mazout ou à l'électricité ?
  • Puis-je aussi chauffer la maison à l'énergie solaire ?

 

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Un chauffe-eau solaire transpose le rayonnement solaire en chaleur et stocke cette chaleur dans un réservoir rempli d'eau. Les éléments principaux d'un chauffe-eau solaire sont les capteurs solaires, les conduites, le réservoir, la régulation et le complément de chauffage.

1. Le capteur solaire absorbe la lumière du soleil et la transforme en chaleur. Le capteur transmet la chaleur à un fluide qui véhicule la chaleur solaire du capteur au réservoir.

2. Le fluide circule dans les conduites entre le capteur et le réservoir. Le fluide absorbe la chaleur du capteur et la transmet à l'eau du réservoir. Le fluide refroidi est pompé vers le capteur pour être réchauffé.

3. Le réservoir conserve la chaleur produite par le soleil jusqu'au moment où l'eau chaude est utilisée. Lorsque la lumière du soleil est suffisante, les capteurs solaires peuvent facilement chauffer l'eau du réservoir au-delà de 60°C.

4. Le système de régulation enclenche la pompe dès que le capteur solaire est plus chaud que l'eau du réservoir. Il protège également l'ensemble contre le gel et la surchauffe.

5. Lorsque le soleil ne donne pas suffisamment de lumière et donc de chaleur, un apport de chauffage assure la température souhaitée. Ce chauffage est produit soit par une résistance électrique, un chauffe-eau instantané au gaz ou la chaudière du chauffage. Dans un duochauffe-eau, le complément de chauffage est assuré dans le réservoir.

Que coûte un chauffe-eau solaire?

Avec un chauffe-eau solaire correctement dimensionné, les frais annuels d'énergie pour la production d'eau chaude sanitaire seront réduits de plus de la moitié par rapport à la consommation d'un boiler traditionnel. Il faut cependant tenir compte des frais d'installation plus élevés.

Pour un ménage de 3 à 4 personnes, il faut compter un prix de 3000 à 5000 euro (hors TVA) pour le matériel et 1000 euro pour l'installation. En fonction du système avec lequel le chauffe-eau solaire est comparé, on arrive à un coût additionnel d'environ 2000 à 4000 euro + 500 euro de frais d'installation.

Les gestionnaires de réseau, certaines régions, certaines provinces ou communes attribuent des primes à l'installation d'un chauffe-eau solaire qui permettent de réduire le retour sur investissement. Il faut également tenir compte de la hausse progressive des tarifs d'énergie au fil des ans, ce qui réduira encore davantage le retour d'investissement d'un chauffe-eau solaire.

Un chauffe-eau solaire entre-t-il en compte pour le calcul des performances énergétiques ?

Le calcul des performances énergétiques ou PEB doit être réalisé pour toute mise en vente ou location d'une maison. L'installation d'un chauffe-eau solaire a une influence positive sur la consommation d'énergie et donc sur la qualité d'un bâtiment. L'économie d'énergie que réalise le chauffe-eau solaire est en effet comptabilisée dans les performances énergétiques de la maison. La règlementation en matière de performances énergétiques impose certaines normes au niveau de l'isolation, des performances énergétiques (isolation, installation de chauffage, énergie solaire, …) et du climat intérieur du bâtiment.

Le soleil produit-il suffisamment de lumière en Belgique ?

En Belgique, le soleil brille environ 1600 heures par an, soit suffisamment pour rentabiliser votre chauffe-eau solaire. Même lorsque le ciel est couvert, le soleil produit suffisamment de lumière pour chauffer plus de la moitié de notre eau chaude. Un chauffe-eau solaire permet donc de se laver gratuitement la majeure partie de l'année.

Le système fournit-il aussi de l'eau chaude par temps nuageux ?

Bien sûr. Un chauffe-eau solaire n'utilise pas uniquement la lumière directe du soleil lorsqu'il brille mais bénéficie également de la lumière diffuse lorsque le ciel est couvert. Le rendement baissera lorsque des nuages cachent le soleil, mais le chauffe-eau solaire continuera à produire de la chaleur.

Quelle est la différence entre les capteurs solaires et les cellules photovoltaïques ?

Les capteurs solaires utilisent la chaleur du soleil en chauffant un fluide qui circule dans un système de tuyaux. Ce fluide est utilisé pour réchauffer l'eau contenue dans un réservoir. Les panneaux ou cellules solaires photovoltaïques transforment la lumière du soleil en électricité en utilisant du silicium, un métal semi-conducteur qui dispose d'importantes caractéristiques photo-électriques.

Comment pose-t-on un capteur solaire ?

Les capteurs solaires peuvent se poser sur n'importe quelle toiture, plate ou inclinée. La pose sur une toiture plate présente l'avantage que les capteurs peuvent être orientés de manière optimale et avec la meilleure inclinaison. Pour la pose sur une toiture plate, il est recommandé d'effectuer préalablement une étude de stabilité. Lorsque les capteurs sont posés sur une toiture inclinée, ils peuvent être intégrés dans la toiture ou posés par-dessus. Pour obtenir un rendement optimal, les capteurs seront orientés de préférence au sud. L'orientation sud-ouest ou sud-est donne également de bons résultats. Lorsque les panneaux sont plutôt orientés vers l'ouest ou l'est, le rendement baisse de 20%, ce qui peut être compensé par un capteur supplémentaire ou en adaptant l'inclinaison. L'inclinaison idéale se situe entre 20° et 60°, mais les systèmes actuels sont tellement performants que même une pose horizontale permet encore d'atteindre un rendement de plus de 80% par rapport à l'inclinaison optimale.

Combien de capteurs solaires dois-je installer ?

Cela dépend évidemment de la consommation d'eau qui dépend à son tour de nombre de personnes dans votre ménage. La surface des capteurs doit pouvoir assumer l'approvisionnement en eau chaude à une température de 60°C. Sur la base de la consommation moyenne, on compte 1 à 1,5 m² de capteur solaire par habitant. En ce qui concerne la capacité du réservoir, il faut compter entre 50 et 60 litres d'eau par m² de capteur solaire. Cela permet de stocker l'eau chaude pendant deux jours.

Ai-je besoin d'un permis d'urbanisme ?

En vertu du Code wallon de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, du Patrimoine et de l’Énergie (CWATUPE)*, le placement de capteurs solaires, thermiques ou photovoltaïques, n’est pas soumis à l’obtention d’un permis d’urbanisme (Art. 262, al. 2) pour autant que le dispositif :

1. est conforme à la destination de la zone;

2. alimente tout bâtiment, construction ou installation situé sur le même bien immobilier;

3. répond à l'un des cas de figure suivants

A. lorsque les modules sont fixés sur une toiture à versants, la projection du débordement dans le plan vertical est inférieure ou égale à 0,30 m et la différence entre les pentes du module et de la toiture de ce bâtiment est inférieure ou égale à 15 degrés;

B. lorsque le ou les modules sont fixés sur une toiture plate, le débordement vertical est de 1,50 m maximum et la pente du module de 35 degrés maximum;

C. lorsque le ou les modules sont fixés sur une élévation, la projection du débordement dans le plan horizontal est comprise entre 1,20 et 1,50 m et la pente du module entre 25 et 45 degrés.

Lorsque le dispositif ne répond pas à l'une de ces 3 conditions, un permis d'urbanisme est nécessaire mais sa délivrance ne nécessite pas l'avis du fonctionnaire délégué (Art. 107, §1, 2ème partie, 2°, d). Cependant, si le dispositif n'est pas situé à une distance des limites mitoyennes au moins égale à sa hauteur totale, l'intervention d’un architecte (Art. 265, 8°) est requise.

En région de Bruxelles-Capitale, les règles sont différentes. L'exemption de permis est d'application lorsque les panneaux ne sont pas visibles depuis la voie publique. Vous pouvez donc installer les panneaux dans le plan de toiture ou parallèlement à la toiture, à condition qu'ils se situent à 30 cm au moins de la rive de toiture.

(*Source: Prescriptions urbanistiques pour le placement de capteurs solaires, Apere asbl)

Puis-je combiner un chauffe-eau solaire avec une installation d'eau chaude sanitaire existante ?

Dans la plupart des cas cela ne pose aucun problème. Le chauffe-eau solaire ne fait rien d'autre que de préchauffer l'eau chaude sanitaire. Lorsque le complément de chauffage s'effectue à l'aide d'un chauffe-eau au gaz ou au mazout, vous pourrez facilement y connecter un chauffe-eau solaire. Demandez toujours conseil à votre fabricant ou installateur.

L'énergie solaire thermique est-elle une alternative valable pour le chauffage au gaz, au mazout ou à l'électricité ?

C'est avec votre architecte ou votre installateur que vous déterminerez vos besoins en chaleur. Le rendement d'une installation idéale se situe souvent autour de 50% ou plus, mais atteint rarement 100%. En été, vous atteindrez sans doute 100% tandis qu'en hiver cela est peu probable. Il faut aussi tenir compte du fait qu'à partir d'un point critique le rendement des capteurs supplémentaires baisse. Lorsque vous souhaitez obtenir 100% pendant toute l'année, l'investissement serait trop conséquent. Vous aurez donc toujours besoin d'un complément de chauffage au gaz, au mazout ou à l'électricité pour assurer l'approvisionnement en eau chaude de votre maison. Dans une maison de vacances que vous occupez surtout en été et au printemps, le rendement sera supérieur.

Puis-je aussi chauffer la maison à l'énergie solaire ?

En hiver, lorsque les besoins de chaleur sont les plus grands, le soleil donne le moins d'énergie. Toutefois, le soleil peut contribuer au chauffage de la maison. Généralement, cela s'effectue en combinaison avec un chauffe-eau solaire pour le chauffage de l'eau sanitaire. Dans les maisons traditionnelles existantes, la contribution du soleil ne dépassera jamais 10 à 15% des besoins de chaleur. Pour les maisons basse énergie et les maisons passives, un système combiné avec chauffe-eau solaire correctement dimensionné peut couvrir jusqu'à 50% des besoins de chaleur. Une couverture de 100% n'est pas possible dans notre climat et un complément de chauffage reste indispensable.

Source: www.belsolar.be